Sélectionner une page

L’importance du déguisement

Oct 29, 2021

 

Ils arrivent… Par petits groupes trottant avec entrain à la tombée de la nuit, petites sorcières et gentils vampires viennent sonner à nos portes, exigeant leur dû ! Ne sont-elles pas trop mignonnes, ces momies et leurs petits lampions en forme de citrouille ? Mais… Au fait, pourquoi se déguiser ? Pourquoi changer d’identité, le temps d’un instant ?

« On dirait que j’en serais un autre ! »

Quelques bouts de chiffon, un vieux chapeau, un morceau de carton, et les voilà devenus pirates, ninjas ou robots géants. Ils courent partout, sabre laser en main et dinosaures à leurs trousses. Le déguisement est toujours un moment fort pour l’enfant, lui permettant de « vivre un rôle » avec passion et intensité.

Car jouer un rôle, c’est toujours associé au gain d’une liberté nouvelle et explosive. Les enfants, bien souvent, sont confrontés à des interdits permanents qui réduisent leurs horizons. « Ne traverse pas sans regarder, sois poli avec Tatie, ne mange pas de bonbons avant de passer à table, ne mets pas ta sœur dans le sèche-linge… » : autant de limites qui freinent leurs ambitions.

Se déguiser, c’est donc la possibilité de devenir non plus un enfant, mais un personnage, libéré de la plupart de ces contraintes. Les héros n’ont pas de parents protecteurs, ce sont eux – au contraire ! –  qui volent à la rescousse des adultes. Se déguiser, c’est donc cet incroyable moment où les rôles s’inversent et où les plus timides deviennent les plus intrépides. Les petites sorcières jettent des sorts à papa et maman, et n’hésitent plus à transformer Mamie en grenouille.


Ingéniosité et créativité

Certes, tous les enfants peuvent jouer à être un autre, sans qu’il n’y ait aucune nécessité de se parer de costumes flamboyants. Mais ajouter le moindre accessoire – aussi futile soit-il – rend soudain le personnage plus réel, plus tangible, et l’immersion est alors plus grande. Se déguiser, c’est faire exploser sa créativité, associer des objets de bric et de broc pour créer un personnage. Les objets les plus hétéroclites sont soudain associés et combinés avec une inventivité qui laisse les adultes pantois.

Car il ne suffit pas de déclarer à tous que l’on est un fantôme : encore faut-il pouvoir en attester ! La passoire de la cuisine devient le casque d’un cosmonaute intrépide ! Et voici les vieux draps sortis des armoires et découpés avec les ciseaux ! Et voici le papier toilette qui devient bandelettes ! Et plus les grands entreront dans le jeu, plus les enfants pourront jouer leurs rôles avec application et libération.

Tout est affaire de jeu 

À ce titre, le jeu de société propose des sensations très proches de cette libération de circonstance. Qu’il s’agisse d’un costume ou d’un pion, l’objet transitoire est là pour aider les enfants à se débarrasser de leurs inhibitions et pour les aider à passer un moment complice, tous ensemble.

Repousser les attaques d’un kraken pour sauver leur fier navire ou de marchander pour obtenir les objets magiques au meilleur prix : l’interprétation d’un personnage permet de se libérer et de se découvrir des compétences que nous n’imaginions pas possibles. Et si cet enfant timide devenait soudain le plus féroce des négociateurs ? Ou celui-ci, volontiers hyper actif, devenant soudain le plus concentré des petits stratèges ?

 

Déguisez-vous !

Dans le monde de l’enfance, l’habit fait le personnage, et plus vos enfants chercheront à devenir quelqu’un d’autre, plus ils dessineront les contours de ce qu’ils sont en train de devenir. Et c’est ce qu’il y a de plus touchant, dans leurs mimiques de ninjas zombies ou de sorcières-espionnes : le plaisir de les voir grandir, de les découvrir toujours plus hardis et espiègles. Alors rejoignez le bal ! Déguisez-vous, vous aussi, devenez pirates, vampires et chevaliers…

Affranchis de vos propres obligations, vous accompagnerez alors vos enfants dans l’incroyable liberté de jouer !